La féminité n’est pas une questions d’âge

Féminité, ménopause, désir sexuel, des mots et des interrogations qui hantent les conversations des femmes qui franchissent la barre des 40 ans. Dans son opus, “Confidence d’un gynécologue”, Gérard Salama fait la part belle aux 40- 50 ans,  “un âge où les femmes sont plus féminines que jamais ” et tord le cou à certaines idées reçues (*) …

Pourquoi avoir consacré ce livre à la femme de 40-50 ans ?

La femme de 40-50 ans est une femme plein d’avenir alors qu’il y a 30 ans en arrière elle était considéré comme vieille. On vit de plus en plus vieux, autant dire qu’elles ont encore plus de 35 ans devant elles. C’est un sujet d’actualité que les publicitaires mettent en valeur, d’autant que les femmes de 50 ans aujourd’hui sont très séduisantes. J’ai l’occasion de les côtoyer tous les jours, je peux donc en parler objectivement.

Quel regard portez-vous sur la femme de 45-50 ans d’aujourd’hui, est-elle différente d’il y a 10 ou 15 ans ?

Elles sont complètement différentes. D’abord, elles revendiquent et elle savent ce qu’elle veulent.

C’est un âge où les femmes n’ont plus d’enfants à charge ; leur vie personnelle est épanouie. Les médecins les aident d’ailleurs à pouvoir vivre pleinement leur féminité. Ca passe du traitement simple pour avoir une belle peau à la chirurgie esthétique. Ces techniques permettent aux femmes d’améliorer leur apparence sans pour autant refuser le vieillissement.

Physiquement, les femmes de 45 ans sont très séduisantes : pensez-vous que les femmes sont au top de leur féminité à 45 ans plutôt qu’à 20 ans ?

Tout à fait. Elles sont au top professionnellement, elles sont bien dans leurs baskets et dans leurs peau. Une femme qui se sent bien et qui a confiance en elle est tout de suite plus attirante.

Sexuellement, les femmes de 40 ans et plus, sont-elles plus libérées que les jeunes femmes ?

A quarante ans, elles sont plus que jamais demandeuses. Elles ont besoin d’être sexuellement épanouies. Le problème est que chez les hommes, c’est tout l’inverse qui se produit. Ils sont beaucoup moins en forme que pendant leurs jeunes années. Si elles ne sont pas satisfaites, les femmes n’hésitent plus à aller voir ailleurs. Les problèmes sexuelles à cet âge sont à l’origine de beaucoup de séparations. C’est pourquoi, il est important d’en parler.

Dans leurs rapports avec les hommes, que vous disent-elles de leur vie sentimentale ?

Elles en ont les moyens d’être autonomes, elles sont donc de plus en plus exigeantes. Elles reprochent souvent à leurs compagnon de ne pas être assez présents. Dès qu’ils ont un problème, les hommes investissent toute leur attention dans leur travail, c’est leur refuge. Contrairement à eux, les femmes sont pluridisciplinaires. Elles peuvent à la fois s’occuper des enfants de la maison et être efficace au travail. Les femmes sont souvent idéalistes et les hommes ne peuvent pas toujours répondre à leurs exigences. 

Le cap de la ménopause : comment réagissent les femmes à cette période charnière

Elles ont toutes peur de vieillir prématurément. Sans compter qu’elles voient les minettes qui arrivent derrière et leur hommes qui laissent traîner leurs yeux. La fatigue joue également sur leur moral.

Les questions qui reviennent souvent sont liées à d’éventuelles problèmes de peau : est-ce que je vais avoir des vergetures, la peau sèche etc). Elles manifestent également des inquiétudes par rapport à leur vie sexuelle. Elles se demandent si elles éprouveront encore du désir sexuel. Aujourd’hui, il existe des moyens médicaux pour gérer ça. On ne peut pas empêcher le vieillissement mais le vieillissement précoce.

Comment leur expliquez-vous que la fin de la fertilité ne signifie pas la fin de la sexualité ?

Les femmes ont plus d’expériences et moins de tabous. C’est aussi au médecin de les aider, en leur prescrivant un traitement personnalisé. La médecine a fait énormément de progrès. On sait ce qu’il faut administrer et ne pas l’être. Que ça soit des sels minéraux, des vitamines pour la peau, de l’activité physique …

Pour conclure, quelle est votre définition de la féminité ?

La féminité passe à la fois par la beauté physique et morale mais aussi par la séduction. Une femme pas forcément belle peut être féminine si elle sait séduire. La séduction passe par le regard mais aussi le sourire. Je connais aussi des femmes très belles qui ne sont absolument pas féminines. Quoi qu’il en soit, la féminité n’est pas du tout une question d’âge.

*****

Source de l’interview : le site Ma Génération.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *