La tendance est à la cougarisation …

Comme le droit au plaisir est l’apanage de tout le monde, les femmes cougars, elles aussi ont droit à tirer profit de leur « toy boy ». Les grandes célébrités comme Courteney Cox, Demi Moore, Sienna Miller ou encore Liv Tyler ne se sont pas privées de ce plaisir. Même la reine de la provoc’, Madonna, a foi en cette tendance. Il n’est pas rare de la voir s’afficher à côté de son mignon jeunot JesusLuz.

Les grandes icônes de ce monde estiment qu’il n’y a pas de mal à vivre une histoire d’amour hors normes, de flirter, voire de fonder une famille avec un homme beaucoup plus jeune.

Les cougars sont bel et bien là !

Importé des États-Unis, ce phénomène fait maintenant partie de notre quotidien.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes …

D’après une enquête réalisée par le site Parship, le nombre de femmes quinquagénaires et quinquagénaires attirées par des hommes plus jeunes est passé de 8% en 2005 à environ 30% en 2009.

À l’instar d’une Claire Chazal, qui sort avec Arnaud Lemaire, de 20 ans plus jeune qu’elle, ou encore d’une certaine Amanda Lear qui collectionne les aventures avec des toy-boys, il y a de quoi faire baver les femmes matures.

Pour expliquer cette recrudescence, on évoque le fait que la femme quadragénaire est à l’apogée de sa vie sexuelle. Ainsi, se gratifier d’une chair fraîche reste la meilleure option pour reprendre goût à la vie … intime.

Mais à tout prendre, dire que le phénomène est à la mode serait ignorer l’histoire d’Édith Piaf (47 ans) avec Théo Sarapo (26 ans) ou bien celle du couple Marguerite Duras-Yann Andréa, avec 30 années de différence.

Discussion

Comment blâmer cette tendance à la cougarisation si les femmes estiment que c’est un moyen de se rajeunir ?

Après les maintes auto-dépréciations devant le miroir, les myriades remontrances d’un mari distant, etc., les quadragénaires ne se refuseront pas une occasion de remettre la pendule à l’heure et pourquoi pas de le remonter à une dizaine d’années en arrière.

Choisir un partenaire plus jeune, bien que cela soit mal vu, n’est-il pas un signe d’indépendance ? Les cougars ne sont-elles pas devenues des symboles de nos jours ? Une représentation de la femme qui assume sa sexualité ?

Dans tous les cas, une cougar digne de ce nom saura comment réagir face aux « qu’en-dira-t-on » et autres propos accusateurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *